Fermer
Veuillez choisir votre langue

Cette page n'existe pas dans cette langue

Trouvez le site Web Coloplast de votre pays

Lésion de la moelle épinière

En savoir plus sur les lésions de la moelle épinière LME

Présentation sur les lésions de la moelle épinière

Une lésion de la moelle épinière (ou LME) résulte de toute atteinte, ou tout traumatisme, qui touche la moelle épinière et entraîne une perte fonctionnelle ou un dysfonctionnement responsable d’une altération de la mobilité ou de la sensibilité. Le cerveau et la moelle épinière jouent tous deux un rôle crucial dans le contrôle des fonctions corporelles. En savoir plus sur les LME
Fermer

Présentation sur les lésions de la moelle épinière

Lésion de la moelle épinière

Le terme « lésion de la moelle épinière » désigne au sens large toutes les atteintes de la moelle épinière. La plupart de ces lésions entraînent un certain degré de handicap permanent ou une perte de la sensibilité dans les différentes parties du corps situées sous la lésion. L’importance du handicap dépend de l’étendue de la lésion et de sa localisation le long de la colonne vertébrale.

La moelle épinière

La moelle épinière fait partie du système nerveux central. Avec le cerveau, elle permet le contrôle des fonctions corporelles et notamment des mouvements et du comportement. 
La moelle épinière est protégée par les os de la colonne vertébrale, mais aussi par un liquide transparent appelé « liquide céphalo-rachidien ». Des nerfs, responsables du contrôle des différentes parties du corps, innervent la moelle épinière à différents endroits. La moelle épinière forme un lien vital entre le cerveau et le reste de l’organisme. En cas d’atteinte, la sensibilité et la mobilité peuvent être altérées, voire même complètement détruites.

Moelle épinière

Les lésions de la moelle épinière se distinguent en quatre catégories

Le lien entre une lésion de la moelle épinière et les troubles urinaires et colorectaux dépend largement de deux facteurs : du caractère complet ou non ainsi que du niveau de la lésion de la moelle épinière (élevé ou faible). Les lésions de la moelle épinière peuvent se répartir en quatre catégories :

  • Lésion complète : aucune mobilité volontaire ou sensibilité en dessous de la lésion
  • Lésion partielle : une certaine perte de sensibilité en dessous de la lésion
  • Tétraplégie (quadriplégie) : paralysie de la plupart des organes internes et des quatre membres
  • Paraplégie : paralysie complète ou partielle des jambes et, parfois, des organes internes. La mobilité et la sensibilité des bras sont préservées

En savoir plus 

En savoir plus sur les lésions de la moelle épinière, les troubles urinaires, et la manière de prendre soin de votre vessie

En savoir plus sur les lésions de la moelle épinière, les troubles colorectaux , et la manière de prendre soin de votre intestin.

Fermer

Bon à savoir

Lésion de la moelle épinière et troubles urinaires

Lésion de la moelle épinière et troubles urinaires

Environ 80 % des personnes atteintes d’une lésion de la moelle épinière (LME) éprouveront un dysfonctionnement de la vessie. En savoir plus sur les LME et les troubles urinaires
Fermer

Lésion de la moelle épinière et troubles urinaires

Les répercussions d’une lésion de la moelle épinière sur la vessie peuvent se manifester par l’envoi involontaire par le cerveau, de messages qui indiquent à la vessie de se contracter, ce qui entraîne des fuites urinaires ou le fait de mouiller son lit. Lorsque la vessie ne reçoit plus les messages qui lui indiquent de se contracter, elle ne se vide pas entièrement et retient un certain volume d’urine. L’urine doit être évacuée afin de demeurer en bonne santé et de prévenir les atteintes aux reins, le cathétérisme intermittent représente l’une des techniques les plus utilisées. 

 La plupart des patients atteints d’une lésion de la moelle épinière éprouvent un dysfonctionnement de la vessie appelé« vessie neurogène », caractérisé par une perte de contrôle de cet organe. En savoir plus sur le fonctionnement de la vessie

Symptômes caractéristiques des troubles urinaires causés par une lésion de la moelle épinière

  • Des fuites d’urine de petites ou de grandes quantités se produisent soudainement ou sans avoir ressenti l’envie d’aller aux toilettes
  • Incapacité à vider entièrement sa vessie 
  • Infections des voies urinaires (IVU)

En savoir plus

Les produits qui permettent de prendre en charge les troubles urinaires :

En savoir plus sur la vessie neurogène et la manière de prendre soin de votre vessie

Fermer
Prendre en charge les troubles urinaires si vous souffrez de rétention ou d’incontinence

Prendre soin de votre vessie

Il existe plusieurs produits qui permettent de prendre en charge les troubles urinaires. Les solutions dépendent du trouble dont vous souffrez (rétention ou incontinence). Comment prendre soin de sa vessie
Fermer

Prendre soin de votre vessie

La plupart des personnes atteintes d’une lésion de la moelle épinière suivent un programme de rééducation dans l’espoir de vivre une vie aussi autonome et indépendante que possible. Il existe plusieurs produits qui peuvent améliorer la qualité de vie en prenant en charge de façon efficace les complications comme une perte de contrôle de la vessie.

Traiter la rétention urinaire

Si vous éprouvez des difficultés à effectuer une miction complète de votre vessie, vous aurez probablement recours à un cathéter intermittent. La première étape consistera à trouver un cathéter qui vous convient et qui est adapté à votre mode de vie. Il importe que vous suiviez les directives de votre médecin concernant la technique et la fréquence avec laquelle vous devez effectuer le cathétérisme.

Traiter l’incontinence urinaire

Des dispositifs collecteurs comme les condoms urinaires et les sacs sont utilisés efficacement par plusieurs hommes souffrant d’une incontinence urinaire. Les condoms urinaires / ou cathéters externes se déroulent sur le pénis comme un préservatif et sont reliés à un sac de collecte d’urine. Il importe que vous utilisiez la bonne taille de condom urinaire lorsque vous choisissez un sac de collecte approprié aux fuites que vous subissez. En lire davantage sur la manière de prendre soin de la vessie

Infections des voies urinaires

La présence de bactéries dans les voies urinaires est relativement fréquente et n’est pas toujours synonyme d’infection des voies urinaires. Toutefois, une prolifération de ces bactéries peut causer une infection des voies urinaires qui nécessite un traitement.

Symptômes des infections des voies urinaires

Les symptômes d’une infection des voies urinaires varient et sont parfois difficiles à percevoir. Parmi ces symptômes :

  • Urines foncées et malodorantes
  • Urines troubles
  • Présence de sang dans les urines
  • Fièvre/transpiration
  • Fuites d’urines
  • Spasticité des membres inférieurs

Si vous présentez l’un de ces symptômes, vous devez consulter votre professionnel de santé.

Prévenir les infections des voies urinaires

Il n’existe pas de solution définitive permettant d’éviter, à proprement parler, les infections des voies urinaires, mais vous pouvez adopter quelques règles de vie qui peuvent aider à prévenir les infections récidivantes : 

  • Buvez beaucoup : au moins 1,5 litre de liquide par jour
  • Adoptez une bonne hygiène personnelle : particulièrement avant chaque cathétérisme
  • Respectez une bonne routine de cathétérisme : effectuez une miction de la vessie régulièrement
  • Favorisez une saine digestion : la bonne gestion de votre transit peut réduire le risque d’infection des voies urinaires

En savoir plus

Adopter la bonne technique et utiliser un cathéter recouvert d’un lubrifiant hydrophile s’avèrent deux éléments qui peuvent contribuer à réduire le risque d’infections des voies urinaires. 

En savoir plus sur la vessie neurogène et la manière de prendre soin de votre vessie

Fermer
Questions fréquemment posées sur les LME et les enjeux qui touchent la prise en charge des troubles urinaires et colorectaux qui peuvent être associés.

Questions fréquemment posées

Trouvez les réponses aux questions les plus fréquentes sur les LME et les enjeux qui touchent la prise en charge des troubles urinaires et colorectaux qui peuvent être associés. FAQ sur les lésions de la moelle épinière
Fermer

Questions fréquemment posées

Cette FAQ se veut un guide aux questions les plus fréquemment posées. Veuillez toujours consulter votre professionnel de santé en ce qui concerne les lésions de la moelle épinière. 

Qu’est-ce qu’une lésion de la moelle épinière?

L’appellation « lésion de la moelle épinière » est le terme générique qui désigne toute atteinte à la moelle épinière. Les lésions résultent généralement d’une compression sur la moelle épinière par des fragments d’os du cou ou du dos. 

Quelles sont les causes des lésions de la moelle épinière?

Les lésions de la moelle épinière résultent la plupart du temps d’un traumatisme, plus souvent à la suite d’un accident de voiture, mais aussi d’une chute, d’un geste violent ou de blessures en pratiquant un sport. En outre, elles peuvent également résulter d’une infection qui touche la moelle épinière et de certaines affections notamment la sclérose en plaques et le spina bifida. 

Comment puis-je améliorer mon quotidien?

Bien que la majorité des lésions de la moelle épinière soient définitives, il est souvent possible de parvenir à une certaine amélioration grâce à des séances de physiothérapie et de rééducation, par exemple. Les personnes atteintes de lésions de la moelle épinière disposent de diverses méthodes pour vivre une vie aussi remplie et active que possible, qui prennent en charge les complications telles les pertes de contrôle de la vessie, du transit ou des fonctions sexuelles. 

Pourquoi les lésions de la moelle épinière provoquent-elles des troubles urinaires?

La vessie, lieu de stockage des urines, est contrôlée par le système nerveux. Lors d’une lésion de la moelle épinière, les nerfs qui contrôlent la vessie sont souvent endommagés et leur fonctionnement s’en trouve par conséquent altéré. Certaines personnes estiment qu’ils doivent uriner de façon plus fréquente ou urgente, certaines éprouvent des fuites d’urine ainsi que d’autres des difficultés à effectuer une miction de la vessie. 

Pourquoi les lésions de la moelle épinière provoquent-elles des troubles colorectaux?

Les intestins sont contrôlés par le système nerveux. Lors d’une lésion de la moelle épinière, les nerfs qui contrôlent les intestins sont souvent endommagés et leur fonctionnement s’en trouve par conséquent altéré. 

En savoir plus

Lire davantage les FAQ sur les troubles urinaires. Lire davantage les FAQ sur les troubles colorectaux.

Fermer
Lésion de la moelle épinière et troubles colorectaux

Lésion de la moelle épinière et troubles colorectaux

La plupart des personnes atteintes d’une lésion de la moelle épinière (LME) vont éprouver des troubles colorectaux. En savoir plus sur le lien entre la LME et les troubles colorectaux
Fermer

Lésion de la moelle épinière et troubles colorectaux

Plusieurs personnes atteintes d’une lésion de la moelle épinière (LME) vont éprouver des troubles colorectaux et notamment un dysfonctionnement appelé « intestin neurogène », qui est caractérisé par une perte de contrôle du transit.

Un intestin neurogène peut occasionner des fuites colorectales, de la constipation ou les deux. La gravité des symptômes colorectaux dépend directement de l’étendue et du niveau de la lésion de la moelle épinière.

Lorsque les LME s’avèrent importantes, les symptômes incluent :

  • Des selles moins fréquentes, ce qui entraîne possiblement de la constipation
  • De nombreuses contractions involontaires des intestins, ce qui entraîne un besoin plus fréquent d’aller aux toilettes
  • Faible capacité rectale de stockage : les nerfs réagissent dès lors qu’une petite quantité de selles est présente dans le rectum, ce qui entraîne un besoin plus fréquent d’aller aux toilettes
  • Diminution ou perte du contrôle du muscle externe du sphincter  : cette atteinte est la conséquence d’une altération de la transmission des messages entre le cerveau et le sphincter et peut entraîner une incontinence fécale

Lorsque les LME s’avèrent minimes, les symptômes incluent :

  • Des selles moins fréquentes, ce qui occasionne possiblement de la constipation.
  • Augmentation de la capacité rectale de stockage : les nerfs réagissent uniquement lorsqu’une grande quantité de selles est présente dans le rectum, ce qui mène également à la constipation
  • Distension de la partie inférieure des intestins : l’augmentation de la capacité rectale de stockage peut conduire à une distension de la partie inférieure des intestins, ce qui entraîne des fuites et peut-être un mégacôlon
  • Diminution des contractions rectales, ce qui rend difficile la vidange complète des intestins
  • Diminution ou perte du contrôle du muscle externe du sphincter, qui entraînent des fuites colorectales involontaires

En savoir plus

Les produits qui permettent de prendre en charge les troubles colorectaux comprennent : 

 En lire plus surla manière de prendre soin de votre intestin.

Fermer
Prendre soin de votre intestin

Prendre soin de votre intestin

Lors d’une lésion de la moelle épinière, il est crucial de prendre en charge votre intestin afin d’éviter les vidanges accidentelles et/ou réduire la constipation. Comment prendre soin de votre intestin
Fermer

Prendre soin de votre intestin

Comme une lésion de la moelle épinière altère le fonctionnement des intestins, vous pourriez avoir besoin d’aide pour maîtriser la prise en charge de vos intestins de manière régulière, tous les jours ou tous les deux jours généralement. C’est une intervention de routine connue de prise en charge de l’intestin.

Traiter les fuites colorectales

L’objectif principal de la routine de prise en charge vise à s’assurer que les patients bénéficient de moments propices pour vider leur intestin, ce qui minimise le risque des accidents colorectaux qui représentent un facteur d’inquiétude important subséquent à une blessure.

Traiter la constipation

La vidange régulière de l’intestin aide à prévenir l’accumulation de selles et la constipation chronique.

Solutions pour la prise en charge des troubles colorectauxPyramide de l’irrigation transanale

Il existe plusieurs options thérapeutiques pour gérer les fuites fécales et la constipation, elles sont présentées ci-dessous selon un ordre croissant en ce qui concerne leur nature invasive :

  • Traitement conservateur
  • Stimulation digitale
  • Irrigation transanale, également appelée « irrigation de l’intestin », par exemple le système Peristeen®
  • Stimulation des nerfs sacrés
  • Irrigation colonique antérograde
  • Stimulation des racines sacrées antérieures
  • Stomie digestive

Dans un premier temps, votre médecin vous prescrira un traitement conservateur qui consiste en une modification de vos habitudes alimentaires ainsi que de votre apport hydrique et/ou la prise d’une médication appropriée comme les agents gonflants, les laxatifs et les lavements. 

 

Irrigation transanale

L’irrigation transanale est une technique efficace et prévisible qui permet de vider les intestins. Pratiquée régulièrement, l’irrigation prévient les risques de fuites colorectales et élimine le risque d’accidents intestinaux. En évitant l’accumulation de selles dans les intestins, vous réduisez également les risques de constipation.

Tampons anaux

Si vous éprouvez des fuites colorectales, les tampons anaux peuvent s’avérer efficaces en matière de prévention de la perte involontaire de selles solides.

En savoir plus

Les produits qui permettent de prendre en charge les troubles colorectaux comprennent : 

En lire davantage sur la manière de prendre soin de votre intestin

Pour trouver les réponses aux questions les plus fréquentes à propos des lésions de la moelle épinière et des enjeux qui touchent à la vessie et à l’intestin, lisez ce qui suit à la section FAQ

Fermer

Témoignages d’utilisateurs

Audrey

Audrey

Peristeen® a permis à Audrey, restée paraplégique suite à un accident, de lutter contre l'incontinence fécale et les problèmes de constipation chronique. Bénéficiant ainsi d'un transit intestinal redevenu régulier et prévisible, Audrey est maintenant plus sereine*, plus indépendante* et plus sûre d'elle* !

Découvrir l'experience de Audrey avec Peristeen
Fermer

Audrey

Références

* Peristeen aide à améliorer la qualité de vie et à diminuer les symptômes de fuites fécales : Christensen P, Bazzocchi G, Coggrave M, et al. A randomized, controlled trial of transanal irrigation versus conservative bowel management in spinal cord-injured patients. Gastroenterology 2006;131:738–747. (87 patients inclus)

Fermer
Christophe peut se déplacer maintenant plus librement

Christophe peut se déplacer maintenant plus librement

Christophe, devenu paraplégique après un accident en 2002, est avant tout un grand sportif à la recherche de sensations extrêmes.

Découvrir l’histoire de Christophe
Fermer

Christophe peut se déplacer maintenant plus librement

Christophe, devenu paraplégique après un accident en 2002, est avant tout un grand sportif à la recherche de sensations extrêmes.  Pratiquant régulièrement l’autocathétérisme intermittent, il est maintenant devenu un adepte de le nouveau cathéter urinaire SpeediCath® Compact Homme des Laboratoires Coloplast.  Dans cette video, il explique comment le design révolutionnaire de cet cathéter et se tout petit taille lui permettent de vivre comme avant....c’est-à-dire à fond!

Fermer
Fermer

Demande d'echantillons gratuits

Votre demande nous a bien été transmise

Merci

Afficher version PC